La crête déchiquetée de la Cime du Laro est très certainement l’un des plus beaux points de vue sur le gigantesque lac d’altitude du Mont Cenis . A quelques centaines de mètres au dessus des eaux turquoises, le panorama sur les Alpes est complet. Nous sommes ici à la frontière avec la Savoie et les Hautes Alpes mais aussi avec l’Italie. Ce carrefour des Alpes, fût le témoin d’une forte activité frontalière dont vous pourrez découvrir les vestiges sur l’itinéraire de la randonnée.

Points d’intérêts

Nous partons du col du Mont Cenis et prenons la direction de la Petite Turra. On peut observer sur le monticule au Nord du col, un fort construit en 1891 qui accueillait les troupes des Chasseurs Alpins.

Les constructions s’étoffèrent au fil des années jusqu’à pouvoir accueillir 288 hommes. Vous pouvez observer le reste des fortifications en contrebas ainsi que les vestiges des téléphériques qui servaient à ravitailler les troupes.

La suite de la randonnée se poursuit sur une crête d’abord large et verdoyante puis rocheuse et étroite. Les blocs de pierres sont ponctués de taches de lichen rougeoyantes qui ressortent dans cet univers grisonnant. Afin, nous parvenons à la Cime du Laro qui culmine les eaux turquoises du lac du haut de ses 2881mètres d’altitude.

Ouvrez les yeux à la descente, et surveillez sur quoi vous marchez, quelque chose d’intéressant pourrait se cacher sous vos pieds !

Parvenus au Pas de la Beccia, vous pouvez encore apercevoir des barbelés et bornes, signalant l’ancienne frontière. Le chemin redescend ensuite vers le lac aux milles nuances de bleu.

Recommandations

Cet itinéraire est réservé aux personnes expérimentées en matière de randonnées alpines. La crête et la Cime du Laro sont « hors sentiers », c’est à dire qu’il n’y a pas de chemin à suivre, il faut se frayer son propre chemin en louvoyant à droite et à gauche de la crête afin de trouver le passage le plus simple et le moins exposé. Quelques passages sont légèrement exposés, nous avions emmené une corde mais nous n’en avons pas eu l’utilité. Néanmoins, il est important d’avoir le pied sûr.

Il est possible que vous tombiez nez à nez avec un troupeau de vaches au début de la randonnée. Ces ruminants ne sont pas dangereux sauf si les mères sont avec leurs veaux. En présence des petits, ne vous approchez pas et essayer de contourner autant que possible la mère et son petit.

On vous conseille d’emmener un petit sac et de le sortir lors de la descente de la Cime du Laro, vous pourriez faire une précieuse récolte ! (réglementée à 80 brins maximum par personnes).

Itinéraire


11

kilomètres

895

mètres de dénivelé

4h20

d’effort


Cet itinéraire est une boucle au départ du Col du Mont Cenis. La partie crête est hors sentier et nécessite d’avoir de bonnes connaissances en orientation et en lecture de terrain. Il est possible de contourner la crête et le sommet en continuant sur le chemin balisé en contrebas afin de rejoindre directement le Pas de la Beccia.

Clique sur la carte pour l’agrandir !

Bonne randonnée !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :